La Bataille commence à Nice


Les sites de la presse mainstream et les services de nouvelles diffusent des compte-rendus voulant que des combats aient éclatés entre les protestataires à Nice et la police anti-émeute qui garde le Sommet de l'Union européenne. Le Guardian britannique rapporte que "comme les dirigeants arrivaient le gaz lacrymo a envahi les rues menant au centre des congrès Acropolis et la police a mené des combats contre des groupes de protestataires qui essayaient de défaire les barrières métalliques". Pendant ce temps, à la frontière française, la "forteresse Europe" est de nouveau opérationnelle avec l'armée française qui refuse l'entrée à environ 1000 manifestants italiens.

Le Sommet de l'Union européenne à Nice est une rencontre des dirigeants des gouvernements de l'UE. Son but est une entente sur des législations qui mineront les droits des travailleurs de l'UE et de créer une armée européenne commune. Ce sommet donnera également certains pouvoirs à l'OMC.

[Un compte-rendu personnel d'un membre du Workers Solidarity Movement, ces compte-rendu sont posté d'abord sur la liste Ainrail quand ils sont écris]

Hier (le 6 déc, ndlt), entre 60 et 80 000 personnes, en majorité des syndicalistes, ont marchés à Nice contre ces politiques. Très peu de couverture médiatique a été accordée à ces manifestations de masse pacifique (en Grande Bretagne et en Irlande en tout cas) quoi qu'une couverture considérable soit accordée au Sommet lui-même. Beaucoup de gens de sauront pas que ces manifestations ont eu lieu. Il semble qu'un nombre important d'anarchistes aient été présents dans ces manifs, la couverture de Euronews montraient la bannière rouge et noire de la CGT (anarcho-syndicaliste) espagnole avec un grand nombre de gens derrière.

Le plan était d'essayer de bloquer le Sommet aujourd'hui (le 7 déc. Ndlt) un peu comme le blocage de l'OMC à Seattle et la fermeture réussie de la Banque Mondiale et du FMI à Prague. Je suppose que c'est la tentative de la police anti-émeute d'empêcher ça qui a provoqué les combats de rues durant lesquels une banque a été incendiée. Une photo sur le site de la BBC montre une section de la manifestation attaquée avec des gaz lacrymo, une fois de plus plusieurs drapeaux anarchistes de la CGT espagnole sont visibles.

La seule couverture du contre-sommet que j'ai vu fut quelques commentaires ironiques dans la presse italienne. Une fois de plus à Nice, une presse aux ordres démontre qu'elle sait qui la nourri. Une fois de plus nous pouvons nous attendre à ce qu'elle dise que les manifestants sont tout simplement contre tout. Une fois de plus, la manifestation de masse sera ignorée et les tentatives légitimes de fermer le sommet seront dépeintes comme l'action d'une minorité sans dessein. En partie pour contrer ça, quelques 18 organisations anarchistes de 4 continents ont distribués une déclaration en 4 langues à Nice sur le pourquoi de leur présence. Vous pouvez la lire en allant à http://flag.blackened.net/revolt/wsm/statements/nice2000.html

Ce soir à Dublin il y aura une manifestation de solidarité avec ceux qui manifestent à Nice, svp, essayé de venir faire un tour

Manif au bureau de l'Union européenne Molesworth Street, Dublin 2 Jeudi le 7 décembre à 17h

 

-----------------

Visitez notre site web à http://more.at/anarchism

écrivez nous à wsm_ireland@yahoo.com

Abonnez vous à la liste anarchiste irlandaise de peu de volume en écrivant à lists@tao.ca avec le message subjscribe ainrail.

*********************************************

De Ainriail, la liste anarchiste irlandaise - Pour plus d'infos allez à http://flag.blackened.net/revolt/inter/email_lists.html

TRADUCTION RAPIDE, PHÉBUS POUR A-INFOS